Rechercher
Actualités/Nouvelles
29 mars 2017

Que sont-ils devenus ? Maxime LECOMTE

Que sont-ils devenus ? Maxime LECOMTE

En septembre 2013 Maxime intègre la formation d’Ingénieur en Génie Industriel du CNAM option Automatique Industrielle.

« J’ai fait un baccalauréat Sciences et Techniques de l’Industrie (STI) en Electrotechnique puis un Brevet de Technicien Supérieur (BTS) en Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques (CRSA). Au cours de mes deux années de BTS, j’ai eu le déclic, je ne souhaitais plus être un simple exécutant, je voulais aller plus loin dans la réflexion et avoir d’avantages de responsabilités. »

C’est lors de nos Journées Portes Ouvertes que Maxime s’est décidé dans le choix de sa formation, en allant à la rencontre des apprentis et des formateurs :

 « C’était dans la continuité de mon parcours scolaire, la formation est accessible sur concours à des personnes non issues de classes préparatoires et pour couronner le tout, elle nous permet d’acquérir une expérience professionnelle au travers de l’alternance… Comment trouver mieux ? »

 

Lors de sa formation, le jeune homme est alternant chez Perrier, filiale de la branche Eaux du groupe agro-alimentaire Nestlé, située à Vergèze dans le Gard.

Maxime était chargé de mettre à jour la supervision utilisée par les membres de son atelier, de faire de la programmation d’automates, de participer à des projets de renouvellement d’équipements et de travailler avec des entreprises sous-traitantes.

« J’ai intégré l’atelier des fluides et énergies comportant deux services qui travaillent en étroite collaboration et qui sont chargés de fournir certaines matières premières et énergies aux lignes de productions (par exemple : gestion des Nettoyages En Place (NEP), production de l’air comprimé 7 bars pour les machines, gestion des forages qui fournissent l’eau minérale et le CO2, etc…). »

 

Pour lui, le planning d’alternance était soutenu et il a fallu qu’il fournisse un travail personnel important les soirs et les week-ends : « En sortant d’un BTS le pas à franchir pour se mettre à niveau est assez conséquent mais n’est pas insurmontable… En étant motivé, et en s’en donnant les moyens, n’importe qui peut passer cette marche. »

Malgré tout, son meilleur souvenir restera le projet 100 heures qui a consisté en la réalisation d’une maquette en équipe pluridisciplinaire.

« Je n’ai jamais eu des professeurs aussi motivés pour nous transmettre leurs savoirs. D’ailleurs, c’était la première fois que je voyais les élèves d’une classe aussi concentrés. »

 

Aujourd'hui, Maxime travaille au Japon

Il est Responsable Maintenance et Travaux neufs pour Fromagers Associés Japon, une filiale du groupe agro-alimentaire français SAVENCIA (Caprice des Dieux, St-Môret, Tartare, Elle&Vire, Coraya…). Il manage une petite équipe et doit assurer la maintenance préventive et curative de toutes les installations techniques du site tout en étant responsable du bon fonctionnement du process, des énergies et du système d’information (automates et supervision).

Il gère aussi le budget maintenance, mène des projets « travaux neufs » de la conception à la réalisation pratique, en passant par le suivi financier et est la personne ressource pour les équipes de production et de R&D dans la réalisation de leurs projets respectifs.

Il a tout récemment pris son poste au Japon et souhaite, à l’avenir, transmettre tout ce qu’il a appris jusqu’ici : « Quand je rentrerai en France d’ici quelques années, j’espère pouvoir m’occuper d’un apprenti à qui j’essaierai de transmettre un maximum de savoir tout comme l’a fait mon tuteur que je remercie encore. »

 

Son conseil aux futurs apprentis

Pour finir, Maxime nous livre son conseil destiné aux futurs apprentis :

« Même si la charge de travail personnel pour réussir à l’école est conséquente, je conseille aux futurs alternants de ne pas baisser les bras à la première occasion et surtout de persévérer car le jeu en vaut vraiment la chandelle ! En effet, je ne pense pas que j’aurais pu intégrer un tel poste en sortie d’école sans être passé par le CNAM et la case ingénieur par alternance… N’oubliez jamais que si l’école vous recrute c’est qu’elle croit en vous et quelle vous juge capable de réussir. » 


Formations