Rechercher
Actualités/Nouvelles
18 nov. 2016

Portrait : Aleksandra Odintcova, formatrice d'anglais

 

C’est à l’école que son amour pour les langues s’est révélé.

 

Elève dans une école spécialisée en langues étrangères en Russie, Aleksandra ODINTCOVA apprend le français dès l’âge de 7 ans et l’anglais dès l’âge de 13 ans. Elle étudiera également par la suite l’italien et le latin.

Aleksandra a poursuivi ses études durant cinq ans à l’université de lettres et de langues en Russie où elle a obtenu une double spécialisation : l’enseignement du français comme langue étrangère et maternelle et l’enseignement de l’anglais et de l’italien comme langue étrangère.

En 2009, elle obtient son diplôme et travaille pendant deux ans dans l’établissement où elle était elle-même élève : elle enseigne l’histoire, la géographie et la littérature en français à la section bilingue français/russe. Cette première expérience est pour elle très enrichissante malgré la lourde charge de travail des premières années en tant que formateur.

En 2011, elle décide de venir en France et s’installe à Strasbourg pour faire sa thèse. En parallèle, elle enseigne dans les lycées et les collèges le français, l’anglais et le latin.

 

Aleksandra a intégré les équipes du Pôle Formation à la rentrée 2016

« J’aime le principe de l’alternance : c’est intéressant, tu acquières de l’expérience tout en ayant des cours théoriques. » nous dit-elle quand nous lui demandons ce qui lui a donné envie d’enseigner au Pôle Formation.

Ce qui lui plaît le plus dans son métier, c’est de faire découvrir des choses utiles à ses élèves, de les intéresser à la culture d’un autre pays et à la richesse d’une autre langue.

Pour elle, l’anglais a un rôle important dans le cursus d’un apprenti au Pôle Formation car bien souvent les manuels que l’on retrouve en entreprise ou les logiciels utilisés sont en anglais. Elle considère que les échanges avec l’Europe sont considérables et qu’il est primordial aujourd’hui d’avoir de solides bases en anglais. Cela peut ouvrir des opportunités à l’étranger.

Sa pédagogie est simple : étant elle-même passée par l’apprentissage de l’anglais, elle transmet à ses élèves ses propres méthodes de travail et peut facilement comprendre leurs difficultés.

 

Elle a créé l'association Langues et cultures étrangères d'Orange

Avec son compagnon Nicolas Cabanillas, Aleksandra dirige une association qui a pour but de promouvoir l'apprentissage des langues étrangères et la découverte de différentes cultures. Basée à Orange, cette association propose des cours de langues, des échanges scolaires et des séjours linguistiques en France et à l'étanger. Plus d'informations : www.acledo.fr