Rechercher
En recherche d'emploi/Les dispositifs de formation

Un certain nombre de dispositifs permettent aux demandeurs d'emploi de se former :

 

La Préparation Opérationnelle à l'Emploi Individuelle (POEI):

Avec l’accord du futur employeur, la préparation opérationnelle à l’emploi individuelle (POEI) est destinée à combler l'écart entre les compétences que vous détenez et celles que requiert l'emploi que vous visez. Ce dispositif s'applique à toute personne inscrite à Pôle emploi.

 

L'Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR)

Ce dispositif a la même finalité que le précédent : permettre au demandeur d’emploi d’acquérir les compétences professionnelles requises pour occuper l’emploi correspondant à l’offre déposée par l'entreprise auprès de Pôle emploi.

 

 

Le Compte Professionnel Formation (CPF) :

Le compte professionnel formation (CPF) complète et s’articule avec les autres dispositifs de la formation professionnelle. Il remplace le droit individuel à la formation (DIF) à compter du 1er janvier 2015 et est attaché à la personne et ouvert dès l’entrée dans la vie professionnelle (16 ans, voire 15 ans dans le cadre d’un contrat d’apprentissage) jusqu’au départ en retraite.

Le compte personnel de formation permet d’acquérir des compétences reconnues (qualification, certification, diplôme) en lien avec les besoins de l’économie, prévisibles à court ou moyen terme. Les formations éligibles au compte personnel de formation sont précisées dans des listes élaborées par les partenaires sociaux au niveau national et régional.

Certaines de nos formations (CQPM, TOEIC, Qualification soudage…) peuvent être éligibles au CPF en fonction de votre situation.

Plus d'informations en cliquant ci-dessous

 

 

Le Contrat de Sécurisation Professionnelle  (CSP)

Salarié d'une entreprise de moins de 1000 personnes - ou dans une entreprise en redressement ou liquidation judiciaire sans condition d’effectif - vous êtes concerné par une procédure de licenciement pour motif économique, et votre employeur vous propose d'être suivi en Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP).

Le CSP peut durer  douze mois afin de permettre un retour durable à l'emploi, si nécessaire à travers une formation qualifiante ou une reconversion professionnelle.